Vie de sainte Jeanne Jugan

La vie de Jeanne JUGAN 1792-1879

La vocation au service des personnes âgées pauvres de Jeanne JUGAN commence en 1839 par l’accueil d’une vieille femme aveugle et âgée à son domicile.. Puis d’accueil en accueil, elle s’entoure d’autres compagnes avec qui elle se met à quêter pour pouvoir subvenir aux besoins de la communauté.  Cette communauté définit sa règle de vie en 1842 . L’œuvre est récompensée alors par l’Académie Française..

Jeanne ( devenue Sœur Martie de la Croix) sera élue supérieure de la première communauté instituée mais un an après, l’aumônier en charge de la Communauté casse l’élection  et va assigner Jeanne à la maison-mère de Saint Pern où elle vivra pendant 27 ans, dépouillée de tout. Elle acceptera ce détachement de toute chose, goûtera à la vraie joie, celle  d’être pauvre et dépendante en tout de Dieu… Message qu’elle fera passer aux novices présentes à la maison-mère… « C’est le bon Dieu qui a tout fait, je suis son humble servante«

Conséquence de cet effacement,  il faudra attendre 1982 pour que Jeanne soit déclarée bienheureuse puis le 11 octobre 2009, elle sera béatifiée.

Sa communauté a essaimé dans une grande partie du monde (plus de 2000 religieuses présentes plus de 30 pays)  portant toujours le charisme de l’attention aux personnes âgées pauvres et de leur accompagnement aimant jusqu’au terme de leur vie.

 

Je dépose
mon intention de prière

Votre intention sera confiée à la prière des sœurs de Saint-Paul de Chartres.