edition-speciale-mgr-christory

Il est né le divin enfant, voici Noël !

Le froid et le givre matinal nous rappellent que l’hiver est là, que le chauffage de nos maisons est nécessaire, que des personnes auront des difficultés pour en payer le coût, que les soldats en Ukraine sont gelés dans leurs tranchées. Pourtant, ne sommes-nous pas émerveillés en contemplant ces paysages matutinaux blanchis par la gelée ? La nature est là pour nous redire le don du créateur, Dieu.

Noël ! Quelle joie de penser aux rencontres familiales. Nos décors sont montés, notre crèche installée. Cependant ouvrirons-nous notre table aux plus précaires ? Prévoit-on une table ouverte pour nos communautés paroissiales ?

Le mot Noël a-t-il encore une signification spirituelle ? Les magasins multiplient les jours d’ouverture pour vendre mais prennent soin d’écarter tout signe religieux. Dans certains lieux défenseurs d’une stricte laïcité, on supprime ce mot pour ne parler que des fêtes de fin d’année. Dans les écoles publiques, les chants traditionnels de Noël sont remplacés par des comptines désacralisées. En déracinant toujours un peu plus notre héritage chrétien, n’allons-nous pas vivre sans histoire et sans référence communes, au risque de faire croître peu à peu des sentiments d’indépendance voire d’opposition entre nos pays ?

On s’interroge sur l’origine du mot Noël. Les sources classiques relient Noël au latin natalis dies, jour de la Nativité. Ce mot nativité ne pourrait-il pas être remis en valeur pour exprimer clairement l’admirable mystère de la venue du Verbe divin, le Fils de Dieu, par l’opération du Saint Esprit, dans le sein maternel de la Vierge Marie ? Dieu s’est approché des humains, il s’est abaissé en prenant notre condition humaine, il a partagé notre existence pour nous enseigner, s’offrir lui-même pour le rachat de nos péchés et nous conduire en son Royaume éternel. La nativité de Jésus est le point de basculement de la vie. La simple numérotation des années qui s’origine sur cet événement dit l’importance de sa venue pour tous.

Je vous souhaite une sainte fête de la Nativité. Je vous transmets mes vœux les plus chaleureux pour l’année 2023. Ensemble, nous œuvrerons pour l’unité dans notre Église, pour la place de chaque fidèle dans sa mission, pour l’entraide à développer, pour le dialogue avec notre culture, pour l’éducation des enfants et des jeunes, pour l’assistance envers nos anciens, pour le respect de toute vie humaine. Nous espérons de nouvelles initiatives pour rendre concret l’Évangile de la joie. Puisse cette joie illuminer vos vies.

Mgr Philippe Christory, évêque de Chartres

Je dépose
mon intention de prière

Votre intention sera confiée à la prière des sœurs de Saint-Paul de Chartres.